Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hikage Shisaku

A l'Ombre de mes pensées

Publié le par Hikage Shisaku
Ouvrir les yeux sur sa pratique en les fermants

On est souvent esclave de ces yeux dans sa pratique, je ne compte plus le nombre de fois où je suis resté fixé sur l’arme ou le point que je voulais saisir donnant par la même occasion des informations très précieuses à mon assaillant.

On a beau le savoir et essayer de le modifier, ce défaut revient souvent influençant par la même nos formes de corps lors de l’exécution de nos techniques.

D’après le reportage la science du combat de national geographic, il semble que les experts peuvent analyser plus vite avec l’entrainement les mouvements leurs donnant de précieuses secondes d’exécution mais peut-on remettre l’entier bénéfice sur la vue….

Les yeux sont-ils toujours nécessaires ???

Dernièrement nous étudions un exercice au Dojo qui consiste à pratiquer les yeux fermés le rôle de *Tori & d’*Uke, ce travail me permit de ressentir les défauts qu’impliquent la vue mais aussi le besoin de connaitre par le contact ou se trouve la personne et son équilibre.

Le principe de rester en contact devient alors une obligation ainsi que le rythme constant car on ne peut compter sur sa vue pour corriger nos manquements.

Fermer les yeux dans le rôle de *Tori, nous permet de dépasser les techniques dans leurs formes académiques les repères étant différents le travail se recentre sur le déséquilibre et évite les excès de vitesse dut à la précipitation.

En tant qu’*Uke chuter les yeux fermés juste guidé par une légère pression de son partenaire sur son squelette nous permet de développer la défense de notre intégrité physique.

Le principe de ressenti prend alors tout son sens, en gérant sa chute pour éviter de rentrer en contact de façon forte avec le sol.

Heurter le corps de façon violente est consommateur d’énergie et de ce faite influence sur le long terme notre attitude martiale au combat.

Cela développe aussi l’idée de coller à la technique, plier les jambes et utiliser l’ensemble dans un mouvement optimum permettant ainsi d’avoir la possibilité de contre attaquer rapidement en conservant les ressources nécessaires.

La richesse d’un enseignant est de vous faire réfléchir et apprendre de vous-même et je dois dire avoir la chance de suivre ce type de personne avec Issei Tamaki Sensei.

Je vous encourage d’ailleurs à venir ressentir de vous-même pendant ces cours et les différents stages son travail.

http://www.isseitamaki.com/pages/Stages_Issei_Tamaki-8316693.html

http://aikido.herblay.free.fr/

https://www.facebook.com/Ash.Aikido.Herblay

*Tori = celui qui exécute la technique

*Uke = celui qui reçoit la technique

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog