Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hikage Shisaku

A l'Ombre de mes pensées

Publié le par Hikage Shisaku
Les Samurai de l'Infini

Tout le monde à une fois croiser sur le tatami ce type de personnes que j’appelle les Samurai de l’infini, ils sont de toutes tailles, âges et niveaux.

Leur particularité ne jamais défaillir pendant le combat, d’où ma référence au manga que peut être certain d’entre vous connaissent qui s’appelle L'Habitant de l'infini ( 無限の住人, Mugen no jūnin) qui raconte l’histoire d’un samurai immortel…

l'Habitant de l'infini

Vous avez bien compris le ton de ce post se veut fortement ironique mais réaliste !!

Ce genre de personne prend un malin plaisir à bloquer toutes vos tentatives de réaliser le waza demandé ou de vous violenter quand vous avez le rôle de Uke sous prétexte de vérité martial et au passage en vous donnant leurs conseils avisés à la place du Sensei….

Je dois admettre ne pas comprendre cet état d’esprit, bien loin de ma conception de l’art martial.

Nous sommes en stage ou en cours pour développer des attitudes martiales mais cela n’est possible que par un travail collaboratif entre Uke et Tori, après cela n’est que mon point de vue.

Il est évidemment pas intéressant de tombé dans une complaisance trop laxiste mais il est aussi important de ressentir le mouvement et admettre que la technique se déroule et cela bien sûr aussi en fonction du niveau de chacun.

On ne peut pas demander à un débutant de savoir chuter ou de lui détruire l’avant-bras sous excuse de performance, surtout que les ¾ du temps cela est fait dans la rapidité pour essaye d’effacer des manquements techniques du Tori.

Pour revenir au coté vrai, il est rare de connaitre par avance comment va vous attaquer un assaillant et inversement connaitre votre réponse à son attaque, mais le samurai de l’infini fait abstraction de cette vérité…..

Il est souvent difficile à comprendre pour ce genre de personne que recevoir et ne pas aller contre une attaque ne veut pas dire obligatoirement qu’accepter et s’adapter veut dire perdre.

J’ai appris et remarqué que coller à une technique ou se servir d’une attaque permet de développer le déséquilibre et renforce efficacité quand elle effectuée dans le tempo ou permet de trouver des contre-attaques en se servant du relâchement.

La notion de vide sur certaine technique comme Ude Kime nage, donne quand elle est bien réalisée un effet incroyable de perte d’équilibre et d’aspiration de votre corps vers le sol par le manque de résistance contrairement au casse bras qui retire de l’efficacité.

Il y a encore peu de temps face à ces personnages, je m’armais de patience attendant que le temps passe, ne souhaitant pas m’abaisser à faire la même chose que eux ….

D’autre fois je faisais semblant de désarmer son attaque, en jouant l’erreur un peu comme dans Ame Agaru pour les cinéphiles la scène de la foret vers 0.18 du lien ci-dessous ou il arrête l’attaque du sabre par un coup dans le sternum.

Maintenant je colle au maximum de mes possibilité à la technique en étant disponible, souple et rapide fatiguant par la même le Samurai :D

Après peu de temps il devient fatigué et embêté ne pouvant contrer car comme dit l’adage le souple l’emporte sur le dur.

Il arrive même parfois qu’il commence à changer sa pratique mais cela n’est pas garantie sur facture……

Néanmoins de temps en temps, je dois avouer manquer de patience et continuer de feindre le déséquilibre et d’emmener le samurai dans ma chute.

Mais en même temps je suis encore loin d ‘avoir atteint la sagesse martiale :D

Car comme l’explique ci bien l'animé en dessous je passe encore à cote de l’essentiel malgré ma bonne volonté.

Ame Agaru = Après la pluie dans son titre français

je passe encore à cote de l’essentiel malgré ma bonne volonté

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog