Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hikage Shisaku

A l'Ombre de mes pensées

Publié le par Hikage Shisaku

Dans la pratique actuelle des arts martiaux malheureusement, le travail est souvent figé, derrière une nomenclature stricte comme le Kata ou des waza.

Avec l’expérience, je trouve dommage cet état de fait car cela a comme répercussion directe de nuire et bloquer les pratiquants dans leur épanouissement et leur efficacité.

Dans mon étude, j’ai eu opportunité de travailler avec des experts qui allaient bien au delà de la simple connaissance académique et qui dès le premier contact ou d’ailleurs des fois par avance saisissaient l’intention donnée et instantanément prenaient le dessus.

Tamura Sensei

Tamura Sensei

La première fois que j’ai ressenti cela fut avec Tamura Sensei, à peine avais je saisi son poignet que je me sentis déjà comme attraper dans mon ensemble.

Avec cette simple saisie, il avait lu en moi comme dans un livre ouvert et avait modifié de façon non perceptible sa forme de corps.

Pour information je n’avais que peu de pratique de l’Aïkido lors de ce moment, j’étais lourd sur mes appuis et pas très à écoute de mes partenaires mais malgré tout cela j’avais compris que c’était fini.

Une sensation d’être attaque dans mon équilibre de l’intérieur et tout ça sans heurter ou violence.

Mon niveau ne me permettant pas de ressentir la subtilité de la technique, je me rappelle juste avoir eu l'impression d’être une marionnette suivant les ordres de son marionnettiste.

L’Importance du Contact

Depuis je n’ai ressenti cette sensation qu’avec un nombre très réduit de professeur, je rajouterai à la liste Hino & Kono Sensei.

Il existe sûrement d’autres personnes aux qualités incroyables comme Kuroda Sensei qui a j’en suis sur cette faculté, mais n’ayant jamais pu pratiquer avec lui lors d’un de ces stages, il m’est difficile de m’exprimer.

La chose qui est paradoxale, c’est que chacun avait une façon bien à lui d’appréhender et bouger sur mes attaques.

Hino Sensei photo Patrice Demory

Hino Sensei photo Patrice Demory

Hino Sensei me répéta de nombreuses fois pour que je comprenne le principe en ce mot anglais

Touch,Touch,Touch

Son travail est basé sur l’importance de garder le contact, à une vitesse constante sans déranger son adversaire qui suit sans trop réagir car n étant pas capable de s’apercevoir qu’il est projeté ou déséquilibre, car tout cela se passe sans opposition de force ou changement de rythme.

Hino sensei explique aussi importance d’utiliser un point de mobilité non loin du plexus solaire qui permet de dévier la force de l’adversaire en l’aspirant par ce biais.

Kono Sensei photo Patrice Demory

Kono Sensei photo Patrice Demory

Pour Kono Sensei, d’après mon ressenti cela se traduit par un déplacement quasi invisible « corps flottant » qui permet de faire perdre pied a son opposant sans qu’il puisse riposter.

En schématisant grossièrement ma sensation, je citerai le fameux animé Bip Bip, ou le coyote tombe de la falaise, complètement lâché dans le vide.

L’Importance du Contact

Un autre aspect de Kono Sensei est qu’il arrive a ressentir l’équilibre de son adversaire, comme si votre centre était un « niveau a bulle »

attraper l'equilibre pour bouger son advesaire

attraper l'equilibre pour bouger son advesaire

Son travail consiste par le déplacement à le bouger légèrement et ainsi prendre le contrôle de l’ensemble de votre corps.

Lors de la technique, tout doit fonctionner en même temps bras, hanche, jambe jusqu’au bout du pied pour permettre de guider son adversaire à l’endroit voulu.

Si je peux aujourd’hui commencer a réfléchir et chercher des pistes de travail, c’est grâce à mon apprentissage avec mon professeur Issei Tamaki ainsi que les autres professeurs qui forment le Kishinkai, Leo Tamaki, Julien Coup & Tanguy Le Vourc’h.

Issei Tamaki  sensei

Issei Tamaki sensei

En analysant l’ensemble de ces principes, on s’aperçoit que le contact, le travail du ressenti, et la non opposition permettent d’attraper l’équilibre et l’intention

L’on doit travailler dans ce sens pour être capable de ressentir l’Uke dans sa globalité dés le début de la saisie et ne pas rester sur une pratique superficielle basée sur la vue et des formes statiques répétées.

Ressentir chez son partenaire, ces intentions, ces tensions, ces équilibres, son centre (qui n’est pas forcement au milieu !) est un travail très ardu mais par la même passionnante.

L’Importance du Contact

Commenter cet article

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog